Wednesday, January 12, 2005

Pour mon rapatriement, Gaston Miron

Voici un poème écrit par Gaston Miron. Il évoque magistralement le sens de la liberté, terme que les Québécois ont oublié depuis trop longtemps.

Pour mon rapatriement


Homme aux labours des brûlés de l'exil
selon ton amour aux mains pleines de rudes conquêtes
selon ton regard arc-en-ciel arc-bouté dans les vents
en vue de villes et d'une terre qui te soient natales

je n'ai jamais voyagé
vers autre pays que toi mon pays

un jour j'aurai dit oui à ma naissance
j'aurai du froment dans les yeux
je m'avancerai sur ton sol, ému, ébloui
par la pureté de bête que soulève la neige

un homme reviendra
d'en dehors du monde

MIRON, Gaston, L'Homme rapaillé, Montréal, l'Hexagone, 1994


0 Comments:

Post a Comment

<< Home